Côte d’Ivoire / Reportage / Bienvenue au centre Goshên pour l’entreprenariat agricole

1 577

Le centre Goshên pour l’entreprenariat agricole est une structure de formation qui attire de nombreux visiteurs. Certains y vont pour passer des week-ends récréatifs ou festifs par contre d’autres s’y rendent pour un séjour d’immersion, de stages ou des séances de renforcement de capacités. Nous y avons séjourné. Reportage !

Situé à 28 km d’Abidjan et 8 km d’Azaguié, le centre Goshên pour entreprenariat agricole (CGEA) est logé dans une plantation d’hévéa de 11 ha. Dans ce centre, M Tanoh Beugré Bienvenue, Ingénieur des techniques agricoles a construit plusieurs bâtiments abritant des ateliers d’apprentissage dont celui dédié aux poulets bicyclette communément appelé « poulet africain » de 500 têtes et celui abritant 3000 pondeuses.

Dans ce cadre agricole boisé, M TANOH Beugré possède 500 Pintades et 250 Canards.  Aussi, l’entreprise s’adonne également à la pisciculture composée de sept étangs avec le tilapia associé aux silures. Pour la culture maraîchère, il cultive la laitue, l’aubergine et le concombre. Un Champ de 1.5 hectares de cacao vient compléter les ateliers de production végétale. Mais, l’élément attirant dans ce centre est le bâtiment des Lapins. Au nombre de 250, ces rongeurs ne passent pas inaperçus.

Car les visiteurs du centre Goshên pour l’entreprenariat agricole commencent bien évidemment leur visite par l’atelier de cuniculture pour admirer leurs beaux pelages.

Et, nous avions fait pareil. Mis en place en 2018, M Tanoh s’est fixé comme objectif : Faciliter l’apprentissage des stagiaires dont le slogan est de 80% de pratique et 20% de théorie pour une meilleure insertion comme entrepreneur ou salarié.

A cet effet, l’entreprise a construit des dortoirs qui peuvent accueillir au moins 20 stagiaires, et nous avions trouvé à notre arrivée une dizaine. Ces apprenants, dit-on, viennent des horizons divers, à savoir Sinfra, Ferkessédougou, Prikro, Dimbokro et Daoukro. De plus, le centre Goshên pour l’entreprenariat agricole accueille aussi des stagiaires et des visiteurs des pays de la sous-région tels que le Sénégal, le Congo, la Guinée Conakry et le Mali.

En effet, M Tanoh Beugré Bienvenue, le Directeur de l’entreprise veut donner de l’espoir aux jeunes car, dit-il, à partir de peu de moyens, ces jeunes peuvent se réaliser. Pour ce faire, il ambitionne de former 120 jeunes entrepreneurs par an.

De plus, il veut améliorer la formation agricole en favorisant l’apprentissage pratique par la méthode andragogique, contribuer à résoudre la problématique du chômage des jeunes en leur présentant les opportunités réelles existant dans l’agriculture et développer la production biologique.

Les besoins du centre Goshên pour !’Entreprenariat agricole

Comme tous les centres de formations, le centre Goshên pour entreprenariat agricole a besoin des infrastructures et de logistiques pour se développer. Son promoteur, M Tanoh Beugré Bienvenue s’est heurté à un problème de financement pour augmenter la capacité d’hébergement, de formation et de production de son centre.

Depuis la création du centre en 2018, il travaille sur fonds propres. « J’ai commencé les travaux du centre Goshên pour l’entreprenariat agricole par la construction des différents bâtiments en bambou et en matériaux végétaux. Puis, chaque fois qu’il y a une entrée, j’achetais du ciment et petit à petit, j’ai fini par remplacer les bâtiments en bambou en bâtiments en dur. Nous avons besoin d’un accompagnement stratégique et financier de l’Etat et des partenaires au développement. Aujourd’hui, le centre peut accueillir 20 stagiaires qui logent dans des dortoirs fonctionnels. Fort de ses quatre ateliers pratiques en production animale et des trois en production végétale, le centre est devenu un maillon incontournable dans la formation pratique des étudiants en agriculture. », nous confie le patron du centre Goshên.

Ainsi, certaines   grandes écoles qui ont en leur programme des filières agricoles, envoient leurs étudiants dans le cadre des stages pratiques et des séjours d’immersion au centre Goshên pour l’entreprenariat agricole. D’autres visiteurs viennent avec les enfants en journée récréative afin que ceux-ci découvrent et s’intéressent aux métiers agricoles. Et d’autres optent pour les buildings en formation.

Les tâches confiées aux stagiaires

Au centre Goshên pour l’entreprenariat agricole, les tâches sont reparties entre les différents stagiaires. Chaque stagiaire s’occupe d’un bâtiment qu’il entretien, et nourrit chaque sujet qui est à sa charge.

Les raisons, nous explique Le promoteur, M Tano Beugré est de permettre à chaque stagiaire d’approfondir ses connaissances pratiques en créant une relation de proximité avec les animaux. C’est cela qui fait la particularité du centre Goshên. Tous ces travaux sont supervisés par Koffi Kouassi Ruffin, technicien en production animale et mademoiselle YORO REBECCA master 2 en agroforesterie.

Ils sont également chargés de la formation théorique et pratique des stagiaires en production animale au centre Goshên. Il suit et supervise les travaux des stagiaires. Mlle Silué Foungnigui Rosalie, 25 ans est étudiante en 1ère année agricole. Spécialité : Agriculture option production végétale. Celle-ci a profité des vacances pour venir renforcer ses capacités au centre Goshên pour entreprenariat agricole

Pour ce faire, mademoiselle Foingnigui a choisi l’atelier de saignée heveicole. Aussi, cette jeune femme de 25 ans nous confie qu’elle profite de son passage pour travailler également dans les autres ateliers du centre. Le rêve de Mlle Silué Foungnigui est de se spécialisée en culture vivrière et en élevage.

Moussa Camara