Côte d’Ivoire / Les grands rendez-vous de générations gagnantes / Soumahoro Farikou aux ivoiriens : « La vie chère est un phénomène qui nous concerne tous »

1 103

Placé sous le thème : « Pouvoir d’achat, condition de vie de la population : quelle stratégie pour lutter contre la vie chère », le président de la Fédération Nationale des acteurs de commerce de Côte d’Ivoire (FENECCI), Soumahoro Faroukou était l’invité de la 3ème tribune mensuelle des grands rendez-vous de générations gagnantes ce samedi 06 juillet 2024 à Abidjan au Plateau.

Le président de la Fédération Nationale des acteurs de commerce de Côte d’Ivoire (FENECCI), Soumahoro Faroukou, par ailleurs député-maire de la commune d’Adjamé a donné des réponses satisfaisantes aux nombreuses questions des membres de générations gagnantes, des participants et des journalistes ce samedi à l’hôtel Tiama du Plateau.

Les échanges qui portaient autour du thème : « « Pouvoir d’achat, condition de vie de la population : quelle stratégie pour lutter contre la vie chère », le président de la FENECCI a expliqué que la cherté est un problème mondial. Les solutions pour remédier à cette problématique, M Soumahoro Farikou a dit qu’il ne trouve que des solutions transitoires.

« C’est un problème qu’on règle de façon progressive. En tant qu’acteur de commerce de Côte d’Ivoire, nous sommes accusées à tort ou à raison d’être à la base de la cherté de la vie alors que nous en sommes rien. Plusieurs participants ont évoqué les problèmes de redevance de la RTI, le coût d’acquisition des magasins, le coût des passeports. Il y a plusieurs paramètres qui rendent en ligne de compte de la cherté de la vie. Pour une solution, nous voulons que l’Etat mette en place une commission, composées de l’Etat lui-même et les consommateurs ainsi que les acteurs de commerce. Aussi, nous avons fait des propositions à l’Etat dans lesquelles l’Etat a pris en compte des points : à savoir la création d’une mutuelle pour les commerçants, l’assurance des marchés….etc. En somme, La vie chère est un phénomène qui nous concerne tous. », a déclaré le président de la Fédération Nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENECCI), Soumahoro Faroukou

Aussi, le député-maire d’Adjamé a relevé que la COVID 19 et la guerre en Ukraine a eu un impact sur la cherté de la vie. Non sans oublier les rackets, les coûts des magasins qui s’élèvent souvent de 10 à 40 millions de F cfa. Selon le président de la Fédération Nationale des acteurs de commerce de Côte d’Ivoire (FENECCI), Soumahoro Faroukou, le développement d’un pays engendre également la cherté de la vie.

Le Vice-président de la génération gagnante en charge de la diaspora, Sangaré Bangaly Modeste a dit que c’est un problème mondial et que la Côte d’ Ivoire doit trouver une solution à son problème. Comme proposition, M Sangaré Bangaly Modeste a indiqué qu’il faut casser les monopoles. Pour lui, les monopoles sont les facteurs qui pèsent sur les consommateurs. Mais surtout de mettre en place des structures puissantes des consommateurs pour pouvoir trouver des solutions.

Moussa Camara