Egypte / Le Réseau de Solidarité Mondiale lance les premières sessions des « Dialogues de Solidarité Mondiale »

1 062

Le Réseau de Solidarité Mondiale (Mouvement de la Jeunesse Nasser – Section de la langue swahilie) a organisé le mardi 09 juillet 2024, les premières sessions des « Dialogues de Solidarité Mondiale » intitulées « Le Mouvement de Traduction dans la Globalité de la Langue Swahilie », coïncidant avec les célébrations de la Journée Mondiale de la Langue Swahilie, adoptée par le mouvement pour mettre en lumière le rôle de l’Égypte dans le mouvement de traduction en Afrique.

La session a accueilli le Dr. Alaa Salah Abdel Wahed, professeur de littérature swahilie au Département des Langues et Littératures Africaines de la Faculté des Langues et de la Traduction de l’Université Al-Azhar, et chargé de cours en Littérature Swahilie au Département des Langues Africaines de la Faculté des Langues de l’Université Ain Shams.

Le programme a été inauguré par l’anthropologue et activiste international Hassan Ghazali, qui a accueilli le Dr. Alaa Salah et les participants, annonçant le lancement des premières sessions des Dialogues de Solidarité Mondiale. Il a expliqué que cette session fait partie d’une série de sessions hebdomadaires en swahili, prévues tout au long du mois de juillet pour célébrer la mondialité de la langue swahilie. Il a également invité les participants à une session importante qui se tiendra le 11 juillet 2024. Ghazali a mentionné que le Réseau de Solidarité Mondiale avait lancé le programme pour la première fois pendant la pandémie de COVID-19, affirmant la nécessité de la solidarité humaine.

Ghazali a déclaré que le programme des Dialogues de Solidarité Mondiale est une continuation du programme « Dialogues du Citoyen Mondial » lancé par le réseau en 2020 sous le nom de Global Citizen Talks. Ce programme vise à promouvoir le dialogue et la compréhension entre les jeunes de diverses cultures et origines à travers le monde, en créant une plateforme ouverte de discussion et d’échange intellectuel sur les questions de solidarité mondiale. Il offre également aux jeunes et aux étudiants égyptiens apprenant des langues la possibilité de pratiquer leur langue d’étude avec des locuteurs natifs en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique latine. Le programme prévoit l’organisation de nombreux débats dans différentes langues.

La session a abordé plusieurs sujets, notamment l’importance de l’apprentissage des langues et de la traduction, car la traduction est un outil vital pour l’échange des cultures et des civilisations entre les peuples. Le Dr. Alaa a souligné le rôle de la littérature swahilie dans la compréhension de la culture des populations de la région, expliquant que la littérature est un miroir de la société et un moyen de comprendre la psychologie des peuples. Il a noté que la traduction des œuvres littéraires, qu’elles soient écrites ou orales, contribue à renforcer l’identité culturelle, nationale et africaine des locuteurs de la langue swahilie.

Le Dr. Alaa a également remercié spécialement l’anthropologue et activiste international Hassan Ghazali, fondateur du Réseau de Solidarité Mondiale, pour ses grands efforts envers le continent africain et son intérêt pour la promotion de la langue swahilie et la célébration de la Journée Mondiale de la Langue Swahilie. Il a salué les efforts du Mouvement de la Jeunesse Nasser pour la promotion de la langue swahilie à travers la formation des étudiants universitaires égyptiens en traduction et l’organisation d’ateliers, de séminaires et d’événements qui contribuent au développement des compétences et des connaissances des traducteurs. Il a également loué les efforts de la plateforme « Articles et Opinions » qui offre aux étudiants l’opportunité d’écrire des articles en swahili, renforçant ainsi leurs compétences rédactionnelles et leurs contributions intellectuelles, leur permettant de présenter librement leurs idées et opinions.

Le Dr. Alaa a expliqué que le mouvement de traduction entre l’arabe et le swahili est très riche, soulignant que les débuts de la traduction consistaient en une production islamique de l’arabe vers le swahili, qui a commencé avant la période coloniale. Il a affirmé que le mouvement de traduction est actuellement prospère et demandé dans tous les domaines, en raison de la large diffusion de la langue swahilie et de l’activité du mouvement de traduction.

La session a été modérée par la chercheuse et traductrice Mervat Sakr, chercheuse en Master en langues africaines, section swahili, et coordinatrice de la langue swahilie sur le site officiel du Mouvement de la Jeunesse Nasser, récipiendaire du prix du Centre National de Traduction en 2023.

Il est à noter que le Réseau de Solidarité Mondiale est une plateforme comprenant 15 projets, initiatives et programmes divers dans les domaines des médias, de la culture, de la jeunesse, du leadership et des relations internationales. Son objectif est de promouvoir le rôle de l’Égypte et le concept de solidarité entre les acteurs sociaux et les jeunes leaders politiques à travers le monde, en particulier dans le Sud global. Elle vise également à instaurer la justice et la démocratie dans les relations internationales. Les projets du réseau ont bénéficié jusqu’à présent à environ 18 000 jeunes hommes et femmes dans le monde entier, se concentrant principalement sur la promotion des valeurs de paix, de solidarité et de compréhension entre les différentes cultures.

V.B