Côte d’Ivoire / Clôture Forum Radiocommunications / Bini Kouamé, président du comité scientifique : « L’assistance a pu être informée de la vision et des orientations du Gouvernement… »

1 535

Les lampions se sont éteint sur la première éditions du Forum Radiocommunications, ce jeudi 05 octobre 2023 à Azalaï hôtel d’Abidjan. Au cours de la cérémonie de clôture, Bini Kouadio, président du comité scientifique du Forum Radiocommunications a précisé que l’assistance a pu être informée de la vision et des orientations du Gouvernement en matière de gestion du spectre de fréquences radioélectriques…

La première édition du Forum des Radiocommunications, qui a été une occasion unique de rassembler des experts nationaux et internationaux, des acteurs publics ou privés du secteur numérique et des décideurs et du public pour discuter des enjeux cruciaux qui façonnent le monde connecté d’aujourd’hui dans lequel les radiocommunications tiennent une place centrale.

Selon le président du comité scientifique, Bini Kouamé, ce forum a été bien plus qu’une simple conférence. Selon lui, cela a été une arène où les idées ont fusé, où les perspectives se sont entrelacées et où les connaissances ont été partagées de manière prolifique. Pour Bini Kouamé, en unissant les forces, ils vont explorer les défis et les opportunités qui découlent de la connectivité sans fil qui est au cœur de l’ère numérique.

« Au cours de ces derniers jours, nous avons plongé au cœur des défis et des opportunités liés au développement et au déploiement des réseaux radioélectriques de toute nature, qu’ils soient d’ordre civil (radiodiffusion, télécommunications, maritime, aéronautique) ou à l’usage de la défense et de la sécurité intérieure, avec un focus particulier sur le rôle de l’AIGF dans l’écosystème de l’économie numérique, le déploiement et l’exploitation des sites et stations radioélectriques, ainsi que l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, la problématique des brouillages du spectre de fréquences radioélectriques et du déploiement de la 5G. », a souligné Bini Kouadio, président du comité scientifique du Forum Radiocommunications

Mr Bini Kouamé a indiqué également que le déploiement et l’exploitation des sites et stations radioélectriques ont également été abordés, et Ils ont souligné l’importance de la sécurité et de la gestion responsable de ces infrastructures vitales pour leur connectivité, en assurant leur intégration harmonieuse et esthétique dans les communautés.

« En outre, les échanges sur le déploiement de la 5G avec un partage d’expérience d’experts internationaux et de l’industrie ont montré, d’une part, toutes les promesses et avancées majeures permises par cette technologie dans de nombreux domaines, et d’autre part, les facteurs clés de succès pour l’implémentation de la 5G. Par ailleurs, l’assistance a pu être informée de la vision et des orientations du Gouvernement en matière de gestion du spectre de fréquences radioélectriques, à travers la stratégie nationale de développement du numérique. Enfin, ce forum a été l’occasion de mesurer les risques que peuvent causer les brouillages, notamment avec le cas de la bande aéronautique. », a ajouté le président du comité scientifique du Forum Radiocommunications, Bini Kouamé

Aussi, il a dit que ce forum a été l’occasion de faire un bilan des activités de l’AIGF, qui célèbre aujourd’hui ses dix (10) années d’existence, de son rôle et de ses compétences sur les différentes problématiques soulevées.

Ainsi, pour lui, cette première édition a fait un panorama sur toute la palette d’activités, de services ou de secteurs sur lesquels leur Agence intervient. De ce fait, ce forum, ajoute-il, a été dense en informations. Et, ils espèrent que les prochaines éditions le seront moins en se focalisant sur des activités spécifiques.

« Nous repartons d’ici avec des informations cruciales, des recommandations pertinentes, des perspectives élargies et un engagement renouvelé envers un avenir à court, moyen et long terme où les radiocommunications continuent de jouer un rôle clé dans la construction d’un monde plus connecté, plus sûr et plus responsable au service de la population et du développement de notre pays la Côte d’Ivoire. Ensemble, nous pouvons concrétiser la vision du Gouvernement de faire de notre pays un hub numérique à la pointe de la technologie et de l’innovation. », a martelé Bini Kouadio, président du comité scientifique du Forum Radiocommunications

En somme, il a encouragé les experts et participants à continuer ces conversations cruciales dans vos communautés ou institutions respectives ; à vous faire le relais de toutes les informations qui ont été véhiculées durant ces trois (3) jours d’intenses discussions ; à mettre en œuvre, chacun en ce qui le concerne, les conclusions et recommandations de ce forum et à travailler ensemble pour façonner un avenir meilleur pour le secteur des radiocommunications et pour tous.

Moussa Camara