Côte d’Ivoire / Hommage de la nation à feu HKB / La nation ivoirienne pleure un grand serviteur d’Etat, feu Aimé Henri Konan Bédié

1 189

La nation ivoirienne a rendu hommage bien mérité à un grand homme d’Etat, feu Aimé Henri Konan Bédié ce vendredi 24 mai 2024 au cours d’une cérémonie solennelle au Palais présidentiel d’Abidjan en présence de plusieurs personnalités dont le chef de l’Etat Alassane Ouattara, son prédécesseur Laurent Gbagbo et le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Recueillement des hautes personnalités sur la dépouille, l’oraison funèbre, les témoignages, les honneurs militaires, la remise du drapeau de l’Etat de la dépouille à sa famille biologique a marqué la cérémonie solennelle d’hommage à l’ancien président ivoirien, feu Aimé Henri Konan Bédié ce vendredi 24 mai 2024.

L’ancien ministre de la Santé, Dr Aka Aouélé, dans son discours a mis en lumière les dimensions personnelles et affectives de Bédié, son soutien indéfectible au Président actuel, et son influence sur la politique ivoirienne.

« Il était surtout pour vous un ainé et, ce mot, à lui seul, traduit toute la charge affective, toute l’intimité de la proximité que vous entreteniez mutuellement et si généreusement. C’est la raison pour laquelle vous avez bien voulu baptiser son nom, le troisième pont d’Abidjan, signifiant ainsi, combien, il était pour vous, le dépassement des différences, la rencontre heureuse de deux grands hommes de bonne volonté », a dit  Dr Aka Aouélé.

En s’adressant à la famille du défunt, Dr Aouélé a exprimé des condoléances à l’épouse de l’ex-président ivoirien, Henriette Bédié, et à leurs enfants, tout en les encourageant à perpétuer l’héritage de Bédié.

« Séchez vos larmes. Nous comprenons toute votre douleur, depuis ce jour fatidique du 1er août 2023, même si nous ne pouvons en saisir toute la mesure. Vous perdez un époux extraordinaire ; vous, sa biche royale, vous perdez un ami et un confident, vous perdez assurément une partie de vous-même. Toutefois, que l’amertume n’envahisse pas votre cœur. Car votre époux aura vécu utile, vrai et heureux. Pouvez-vous trouver en cet hommage, la marque de notre profonde compassion, ainsi que notre ferme espérance dans le repos éternel et bienheureux de votre illustre mari auprès du Très-Haut », a déclaré le président du Conseil Économique et Social Dr Aka Aouélé

« Avec le départ du Président Aimé Henri KONAN BÉDIÉ, c’est une idée de la Côte d’Ivoire rassemblée, éprise de paix qui tombe en terre afin de refleurir d’espérances nouvelles. Que la terre de Daoukro vous soit légère. Adieu Président Aimé Henri Konan Bédié, » a conclu le Dr Aouélé.

Le Président du PDCI RDA, Tidjane Thiam a salué la mémoire du sphinx de Daoukro, feu Henri Konan Bédié dans un témoignage de celui qu’il appelait affectueusement PAPA.

« Le président Bédié n’était pas austère. C’était quelqu’un de discret. Il était un père et un grand-père modèle. Il était doté d’une intelligence exceptionnelle. Nous pouvons tous être fiers du président Bédié. Il avait une vision du futur très affinée », a révélé le président Tidiane Thiam.

Aussi, il a rappelé la riche carrière professionnelle et politique de l’illustre disparu, feu Aimé Henri Konan Bédié.

Né le 5 mai 1934 à Dadiékro, Aimé Henri Konan Bédié a effectué un parcours académique remarquable avant de revenir en Côte d’Ivoire en 1958, où il a débuté sa carrière au service public en tant que Directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale et des Prestations Familiales. À seulement 27 ans, il a été nommé premier ambassadeur de la Côte d’Ivoire indépendante aux États-Unis et au Canada. Sa carrière a ensuite évolué au fil des décennies, occupant des postes clés tels que ministre de l’Économie et des Finances, Président de l’Assemblée nationale, et finalement président de la République en 1993 après le décès de Félix Houphouët-Boigny.

L’Assemblée nationale lui a rendu un hommage ce vendredi dans l’après-midi, avant le départ de la dépouille à Daoukro.

Moussa Camara