Côte d’Ivoire / Suppression de la commune du Plateau / Mamadou Touré : « Ce n’est qu’un avis d’un citoyen comme tout autre »

1 224

Dans le cadre de ses activités, la plateforme numérique NewScoop a organisé en collaboration avec la société civile l’Africanisme, le lancement du Café-Débat ce lundi 22avril 2024 à Abidjan Hôtel Movenpick Plateau. Avec comme invité-conférencier, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, porte-parole adjoint du RHDP, Mamadou Touré

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, porte-parole adjoint du RHDP, Mamadou Touré était face à la presse ce lundi dans le cadre du lancement du Café-Débat, initié par la plateforme numérique NewScoop en collaboration avec la société civile l’Africanisme. Dans son propos liminaire, le porte-parole adjoint du RHDP a retracé l’historique de la crise post-électorale de 2010 à 2011. Pour ce faire, le ministre Mamadou Touré a salué le sens du l’humaniste et du pardon du président Alassane Ouattara qui a par ailleurs su préserver la vie du président Laurent Gbagbo et ses proches.

Interrogé sur la question de la suppression de la commune du Plateau qui sera un projet du RHDP, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique rétorque : « Ce n’est qu’un avis d’un citoyen comme tout autre. Et tous les citoyens ivoiriens sont libres de donner leur avis sur un sujet quelconque. Je vous dis non, la suppression de la commune du Plateau n’est pas un projet du RHDP comme le suggère le porte-parole du PDCI-RDA. ».

Répondant à la question d’un journaliste d’une éventuelle candidature du président Alassane Ouattara en 2025, Mamadou Touré a dit qu’il ne trouve pas très honnête au PDCI, le débat sur la candidature du président Ouattara. Avant de préciser qu’avant le décès du président Bédié, était d’office le choix du PDCI.

« Les femmes, les jeunes tout comme les cadres du parti ont appelé à sa candidature à la présidentielle de 2025. M. Thiam est arrivé à la présidence du PDCI accidentellement. Avant d’être donneur de leçons, il faut se regarder soi-même. Tout le monde peut se prononcer sur une éventuelle candidature ou pas de M. Ouattara en 2025 sauf le PDCI », a déclaré le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, porte-parole adjoint du RHDP, Mamadou Touré

Placé sous le thème : «2025 ne sera pas comme 2011, encore moins 2020. La présidentielle de 2025 verra la consolidation de la démocratie en Côte d’Ivoire », le ministre Mamadou Touré a assuré que l’élection présidentielle de 2025 va se tenir dans un climat apaisé et dans la transparence.

Moussa Camara