Côte d’Ivoire / CAN 2023 / Les Éléphants reçus par Adama Bictogo et les députés à l’Assemblée Nationale après leur sacre à la CAN 2023

1 493

Champions d’Afrique, dimanche, face au Nigeria, les Éléphants ont été reçus par le président de l’Assemblée nationale Adama Bictogo, jeudi au siège de l’institution parlementaire.

Leur périple n’est pas fini. Après quatre semaines d’une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) remportée, dimanche, face au Nigeria (2-1), les Éléphants de Côte d’Ivoire ont été reçus à l’Assemblée nationale par son président Adama Bictogo et les députés.


De l’or de la CAN aux ors de la République : au lendemain de leur sacre continental, le troisième de leur histoire, les footballeurs ivoiriens ont présenté leur trophée jeudi à près de 200 députés dans une euphorie intacte, toujours sur leur « nuage », conduits par Adama Bictogo. Les champions étaient représentés par leur capitaine Max-Alain Gradel, le coach Emerse Faé et le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Yacine Idriss Diallo

Les présidents des groupes parlementaires RHDP, PDCI et PPA-CI ont salué l’exploit de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Ils ont tenu à rappeler la forte implication et le travail de mobilisation des députés, présents à chaque match dans les six stades de la compétition, sans oublier les contributions financières symboliques au Comité national de soutien aux Éléphants (CNSE) et au Comité national d’organisation de la CAN (COCAN).

Le président de la FIF, Yacine Idriss Diallo, qui s’exprimait au nom des joueurs et du staff technique, et des responsables du football ivoirien, a remercié le président de l’Assemblée nationale Adama Bictogo et les députés pour leur soutien indéfectible et tous les efforts consentis.


Après une entame de tournoi catastrophique, les Éléphants ont réussi à redresser la barre pour finalement s’imposer. Faisant passer leurs supporters du doute à l’espoir. Et ce, grâce à la cohésion et la solidarité au sein de la sélection, comme l’a souligné le président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, louant la « leçon d’engagement sportif et mental » des hommes d’Ermes Faé. Il a également imploré « le pardon et la tolérance » dans un contexte de tensions entre certains supporters et les dirigeants de la FIF.

Après leur victoire renversante en finale dimanche face au Nigeria, les Éléphants sont ainsi redevenus les maîtres de l’Afrique, dix après leur précédent succès dans la compétition. Au grand bonheur de la représentation nationale qui a décidé de les célébrer. La cérémonie s’est achevée par une longue séance de photos. Chaque député voulant poser avec le trophée et le nouveau sélectionneur Ermès Faé.

M.C