Côte d’Ivoire / Forum Radiocommunications / Etat et opérateur invités à faire de la 5G, un succès en Côte d’Ivoire

1 494

Ouvert hier mardi 03 octobre 2023 à AzalaÏ hôtel d’Abidjan, trois grands thèmes ont été débattu au cours de la deuxième journée du Forum Radiocommunications. A savoir, « Le déploiement et exploitation des sites et stations radioélectriques : Normes et bonnes pratiques ; Problématique des Rayonnements Non Ionisants (RNI) : Etat des lieux en Côte d’Ivoire ; Contrôle des émissions radioélectriques maritimes et aéronautiques : Enjeux et perspectives ».

Au-delà d’une simple évolution technologique, la 5G constitue un changement de paradigme porteur d’enjeux et de perspectives divers. Toutefois, son déploiement semble ne pas être sans difficultés autant sur le plan de la rentabilité que sur celui de l’acceptation par les populations notamment en ce qui concerne un potentiel impact sanitaire.

C’est dans ce contexte que des panelistes ont fait une large communication sur le déploiement de la 5G : Défis et perspectives. Mme Hasma du téléphonie mobile Huwei a déclaré que le gouvernement doit mettre en œuvre une politique principale à travers des feuilles de route qui sont assez clair et prédéfini qui permettront de faciliter la tâche et de comprendre mieux le déploiement de la 5G en matière de spectre. Selon elle, cette feuille de route doit être bien défini avec des aspects clairs. En occurrence, la disponibilité du spectre. Aussi, prendre en considération les aspects de bases.

Aussi, Mme Hasma a relevé que le réaménagement du spectre a été déjà fait en Côte d’Ivoire. Mais, si le tarif du spectre est préservé, ajoute-elle, peut ralentir le développement du spectre. Mais aussi, avoir un impact sur le spectre.

Jerôme Aboubakar de MTN Côte d’Ivoire a indiqué que les bandes de spectre principalement utilisées pour la 5G ont été attribuées dans 79 pays. Au cours du dernier trimestre, dit-il, six nouveaux pays ont attribué pour la première fois du spectre, dont la plupart venaient d’Amérique latine. A en croire, un certain nombre d’autres pays sont en train d’attribuer du spectre, ce qui portera ce nombre à 100 pays d’ici la fin de 2023.

Jean Marie Aka de la HACA a dit qu’au total 270 opérateurs individuels ont reçu du spectre pour une diffusion 5G sur trois gammes de fréquences clés. Jusqu’à présent la bande moyenne a dominé les attributions de spectre 5G, mais les attributions en bande basse augmente à mesure que les déplacements 5G s’intensifient. Plus de 130 opérateurs disposent déjà du spectre en bande base pour une utilisation en 5G.

Pour ce faire, il a invité l’Etat et opérateurs téléphonique à faire de la 5G, un succès en Côte d’Ivoire.

Moussa Camara