- Advertisement -

Côte d’Ivoire / Gala de la solidarité / Cissé Sindou veut mobiliser 200 millions pour guérir 250 femmes atteintes de la Fistule obstétricale

Côte d’Ivoire / Gala de la solidarité / Cissé Sindou veut mobiliser 200 millions pour guérir 250 femmes atteintes de la Fistule obstétricale

1 379

- Advertisement -

 

Le président du conseil d’administration de MS-Média, Cissé Sindou, était ce mercredi 20 juillet 2022, à la Maison de la Presse d’Abidjan (MPA) pour une visite à l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et afin d’annoncer le gala de la solidarité qui aura lieu le samedi 29 octobre 2022 à 19h à Latrille Events.

« Il était symboliquement important pour nous de venir informer de la tenue du gala de la solidarité au premier responsable de l’UNJCI qui est la structure mère des médias. Et surtout parce que la voix de la faîtière des journalistes compte dans le paysage médiatique. L’objectif du gala de la solidarité vise à sensibiliser les populations sur le danger que représente la Fistule obstétricale appelée ‘’ La maladie de la honte’’, pour générer des ressources financières en vue de la prise en charge des soins de chirurgie réparatrice des victimes de la Fistule obstétricale vivant recluses dans la communauté, Promouvoir la solidarité tout en récompensant les personnes physiques, morales qui œuvrent dans le social. ». a précisé Cissé Sindou.

Le président de l’UNJCI, Jean-Claude Coulibaly s’est dit heureux de la visite du PCA de MS-Média et a promis soutenir ce projet afin de l’aider à réussir sa mission. Jean-Claude Coulibaly s’est dit également satisfait de la qualité de la présentation qui augurent des lendemains meilleurs pour les journalistes en Côte d’Ivoire.

Le médecin-, Dr Kouadio Bilé a présenté la maladie Fistule obstétricale comme une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum, due à un travail d’accouchement long et difficile en absence de soins obstétricaux. Elle provoque une fuite d’urine et / ou de matières fécales par le vagin, et entraine à plus long terme des problèmes médicaux chronique.

Effet, les conséquences de cette maladie est dévastatrices. Selon lui, le bébé meurt dans la plupart des cas et la femme souffre d’une incontinence chronique. Incapable de contrôler l’écoulement de l’urine ou l’excrétion de matières fécales, elle est souvent abandonnée par son mari et sa famille, voire bannie de sa communauté. Les femmes qui souffre, ajoute-il, de la Fistule obstétricale sont victimes de la discrimination sociale qui les conduit, dans les cas les plus incontrôlés, au suicide.

Dr Kouadio a indiqué qu’en Côte d’Ivoire, selon l’enquête MICS 2016, la prévalence des Fistules obstétricales est estimée à 2,5%, soit plus de 135000 cas avec plus de 250 nouveaux cas chaque année. Rapporté au nombre de femmes en âge de procréer, cela leur donnait en 2020, 44 602 porteuses (le sommet de l’Iceberg) de Fistule obstétricale potentiel vivant recluses dans la communauté. Les patientes sont la plupart du temps abandonnées par leurs époux et stigmatisées par la société. Et, elles sont réduites à vivre dans la honte et dans la pauvreté.

Il a dit que la fistule peut être soignée grâce à la chirurgie réparatrice dans la grande majorité des cas. Malheureusement, de nombreuses femmes souffrant de cette lésion ne savent pas accès aux établissement où sont pratiquées ces interventions. Concernant le coût de l’opération, Dr Kouadio a souligné que le coût de la prise en charge médicale d’une patiente (Kit opératoire, fournitures médicales, consommables médicaux, frais du bloc opératoire, soins infirmiers, nourriture, ressources humaines médicales) s’élève en moyenne à 462000F Cfa. C’est pourquoi, les ressources issues de ce gala seront affectées à la prise en charge médicale de 250 patients (Kit opératoire, fournitures médicales, consommables médicaux, frais du bloc opératoire, soins infirmiers, nourriture, ressources humaines médicales). Elles serviront aussi à aider à réaliser des activités génératrices de revenus (AGR) nécessaires pour une prise en charge complète de la patiente. Cette aide est estimée à 100 000f Cfa par patiente.

Moussa Camara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.